catalog_tyre_img_alt
Veuillez patienterdotted
Panier
#
76-2548
Votre panier est vide

Panne du module d’allumage

1098 Vues

Le module d’allumage possède un rôle crucial dans le démarrage de la voiture. Sans lui, il est tout simplement impossible de procéder à l’allumage et à la mise en tension du moteur et de l’ensemble des composants de la voiture. Une panne du module n’est donc jamais la bienvenue mais elle peut malheureusement, intervenir à cause de différents facteurs.

Tester un module d’allumage, utiliser un appareil de commande de système d’allumage ou encore comprendre le schéma d’un module électronique ? Il existe plusieurs solutions pour anticiper ou, lorsque cela est trop tard, résoudre une panne du module d’allumage d’un véhicule. Retrouvez ci-dessous, toutes les choses à connaître pour gérer d’une main de maître ces éventuels problèmes.

À quoi sert le module d’allumage ?

Bobine d'allumage

Avant de s’attaquer aux éventuelles pannes et aux réparations possibles, il est nécessaire de rappeler la fonction même d’un module d’allumage.

Ce dernier est responsable de la combustion du moteur en fournissant l’étincelle cruciale pour que le moteur tourne. Un module d’allumage sert ainsi, à faire le lien entre l’énergie de la batterie et les bougies d’allumage essence ou les bougies de préchauffage sur moteur diesel. De nos jours, les véhicules modernes possèdent plusieurs modules, directement reliés aux bougies. Cela peut être un gage de fiabilité supplémentaire ou à l’inverse, le signe d’une installation nécessitant plus de temps de recherche en cas de panne du module d’allumage.

Quels sont les symptômes d’une panne de module d’allumage ?

Il ne faut généralement pas perdre de temps une fois le diagnostic de panne avéré. En effet, conserver un module d’allumage défaillant et forcer le démarrage de manière fréquente reviendrait, à terme, à endommager le bloc-moteur et d’autres composants du véhicule.

Ainsi, certains symptômes doivent directement attirer votre attention pour confirmer un diagnostic ou procéder au changement de module d’allumage. Un démarrage de moteur capricieux est l’un des premiers symptômes, tout comme l’apparition d’un voyant sur le tableau de bord.

Comme très souvent, une surconsommation anormale de carburant peut également permettre d’anticiper le changement d’un module d’allumage, tout comme la sortie de fumées noires du pot d’échappement. Enfin, certaines secousses présentes dans le moteur pourraient augmenter, sans rien changer à la conduite, le nombre de fois où vous calez. Une accélération saccadée suit la même logique et continuera d’ailleurs, à détériorer ce composant et d’autres embarqués dans le bloc-moteur, avec en tête l’unité de bobine d’allumage.

Le rôle des bougies d’allumage dans les dysfonctionnements du module d’allumage

Avec un rôle si particulier, le module d’allumage dépend également, et en grande partie, d’autres composants dans le processus de démarrage. C’est le cas des bougies d’allumage.

Lorsque celles-ci sont usées ou fendues, elles peuvent incontestablement jouer un rôle dans les dysfonctionnements du module. Une bougie fendue ou tout simplement abîmée ne répondra pas de manière optimale lorsque le propriétaire du véhicule tentera d’allumer le moteur. En cascade ou en effet boule de neige, ce dysfonctionnement se transmettra logiquement au module d’allumage dans son ensemble.

Lorsque l’on possède un véhicule thermique essence, il peut donc être bienvenu de contrôler l’état général de ses bougies d’allumage lorsque ces problèmes persistent.

Comment tester un module d’allumage ?

bougies d’allumage

Le test d’un module d’allumage peut se faire de différentes façons :

  • Tester un module d’allumage avec un multimètre ou un voltmètre ;
  • Tester le module avec une valise de diagnostic automobile.

Chez soi, il est plus simple de s’intéresser au capteur de vilebrequin du véhicule. Le multimètre doit être utilisé sur l’enroulement de la bobine d’allumage. La résistance doit se trouver entre 0,7 et 1,7 ohm sur l’enroulement primaire et 7 500 et 10 500 ohms sur l’enroulement secondaire.

Changer le module d’allumage soi-même

Avec quelques notions de mécanique automobile et un peu de temps, il est tout à fait envisageable de changer le module d’allumage de son véhicule soi-même, lorsque la panne est avérée.

La sécurité est essentielle et pour cela, pensez bien à vous équiper de gants et de lunettes de protection. Côté matériel, vous n’aurez probablement besoin que d’un tournevis cruciforme.

La manœuvre pour changer son module d’allumage démarre avec le débranchement de la batterie pour évidemment ôter tout risque lié au courant électrique. Une fois cette opération effectuée, enlevez le connecteur électrique ainsi que les vis fixées sur la pièce. Selon les modèles de module, il y aura deux ou quatre vis à enlever.

Prenez alors votre nouvelle pièce après avoir nettoyé en bonne et due forme son futur lieu de stockage et répétez les étapes effectuées au préalable, cette fois-ci dans le sens inverse. Il ne faut alors compter que quelques minutes pour changer le module d’allumage de son véhicule et ainsi, protéger l’ensemble de son bloc-moteur dès lors que des dysfonctionnements sont observés.

TOP produits sur le thème